optimist_header
Onne van der Wal photo

Optimizing Your Opti

Mainsheet System
The standard Optimist is rigged with a 3:1 mainsheet system. In lighter air, a trigger snap shackle can be attached to the end of the mainsheet and disconnected under load. This will change a 3:1 system to a 2:1 system, reducing friction.

Opti Care – McLaughlin Boat Works
1. Fix anything broken or unsafe: hull to deck delamination, maststep screw, deck collar.
2. Replace leaking airbags. Get real bailers.
3. Update running rigging and hiking straps.
4. Shim daggerboard so it works smoothly with no play side-to-side.
5. Clean and polish bottom.

Make improvements: longer airbag straps (for bigger airbags), roll on aggressive nonskid, change spring for Harken rubber boot and Ratchamatic®. Check appendage alignment to see if mast step or gudgeons need moving.

Scott Norman—
Harken Southeast/Caribbean Sales

US Optimist coach Scott Norman and Kenneth Anderson formed the US National Team in 1995, with a goal of raising the performance of US Optimist sailors at an international level. Today, graduates of this program are among the world’s best—Amanda Clark (470), Paige and Zach Railey (Laser Radial and Finn), and Stu McNay (470) are all members of the 2012 US Sailing Team. Scott currently coaches team FAST with kids from eastern Massachusetts, Rhode Island and Connecticut.

Class Trends
Coach Scott Norman feels the Opti will become an even stricter one-design with everything standardized except sails. Recently, Optimist rudder blade measurements were tightened from a box-type to a standardized rule. In the future, Norman thinks spars will also be standardized. Currently, there are four mast options, three geared for racing and one built for club sailing.

With the development of the 29er and resurgence of board sailing and kite boarding, Opti sailors might choose to move up to “fast” at 12 or 13 rather than 15. This is very positive for the overall growth of junior sailing programs.

La fièvre de l’Optimist

1/7/2013

L'initiation à la navigation, à la compétition et à la victoire

L'histoire de l'Optimist
Optimist ClubOn doit l'essor de l'Optimist au Major Clifford McKay, fondateur du Rotary club de Clearwater Beach. À l'époque, il se rend au club local d'Optimist avec l'idée de mettre en place une activité nautique abordable destinée à la jeunesse. Le club prend contact avec Clark Mills, le concepteur de ces petits dériveurs, pour lui soumettre l'idée. En 1947, Clark Mills crée une prame économique de classe Optimist dotée d'une coque à fond plat et d'une carène à bouchains vifs spécialement conçue pour les enfants de 8 à 15 ans qui veulent découvrir la voile et la régate. Le Dinghy de fabrication artisanale en contreplaqué connaît immédiatement un succès phénoménal. Axel Damgaard importe le modèle d'initiation au Danemark en 1958 où il est modifié et rebaptisé « International Optimist Dinghy ». Plus de 400 000 jeunes navigateurs à travers 120 pays font leurs premières armes sur Optimist. Le dériveur est l'un des deux modèles homologués par World Sailing pour les navigateurs de moins de 16 ans.

Le meilleur bateau d'initiation à la voile
Avec ses 2,40 mètres de long, sa petite taille, son fond plat et sa voile à livarde, l'Optimist est sûr et facile à manœuvrer, même pour les débutants de 8 ans. En grandissant, ces skippers en herbe peuvent s'exercer aux réglages avec le hale-bas, le point d'écoute, la drisse de livarde et les ferlettes. Le gréement simple leur permet de se concentrer sur la prise en main et les sensations à bord afin d'appréhender le sens du vent, les rafales, le vent refusant, les changements de direction et les vagues. Au fil des ans, ils apprennent de nouveaux styles et techniques de navigation adaptés à leur taille.

L'implication de la famille comme gage de réussite
L'élève qui débute en Optimist bénéficie d'un soutien de poids. L'investissement de ses parents et de ses frères et sœurs est déterminant dans la réussite de ce premier apprentissage. Que le jeune navigateur participe à une petite régate sans enjeu ou à une compétition internationale relevée, l'esprit de l'Optimist encourage les familles à partager d'agréables moments ensemble.

 Un accompagnement de qualité pour bien apprendre
Au sein des nombreuses écoles de voile qui existent, les moniteurs accompagnent les parents et les enfants en les sensibilisant aux différents aspects de la navigation et en leur fournissant des explications avant la mise à l'eau. Auprès de certains moniteurs chevronnés, les élèves peuvent entrer en contact avec d'autres pratiquants, être guidés pas à pas, mais aussi apprendre la sécurité, l'esprit d'équipe et le respect. Vous recherchez un bon moniteur ? Consultez notre guide ici.

Niveaux Vert, Blanc, Bleu et Rouge 
Le parcours des jeunes élèves en Optimist se déroule dans un environnement agréable prévu pour l'apprentissage. L'accent est mis sur les notions fondamentales de navigation et de rigging, l'esprit de ce sport, le plaisir et la confiance en soi. La transition entre la découverte de la navigation et l'initiation à la course s'effectue dans cette philosophie. Les élèves apprennent à respecter le sport, leurs équipiers, leurs concurrents et leur matériel, mais aussi à considérer la sécurité et l'autonomie avant la victoire.

Niveau Vert : débutants de moins de 15 ans
Niveau Blanc :  enfants de moins de 11 ans
Niveau Bleu : enfants âgés de 11 à 12 ans
Niveau Rouge : enfants âgés de 13 à 15 ans

Les élèves de niveau Blanc, Bleu et Rouge concourent ensemble. Les navigateurs des différents niveaux sont évalués ensemble, et les trois meilleurs remportent des récompenses. Des récompenses sont également décernées aux trois élèves arrivés en tête dans chaque niveau.

Les navigateurs des niveaux Rouge et Bleu commencent à se préparer aux événements nationaux et aux qualifications menant à l'équipe nationale, ainsi qu'à des régates internationales d'Optimist.

 

optimist_footer

  • United States
  • Australia
  • France
  • Italia
  • New Zealand
  • Polska
  • Sverige
  • UK